Lack of Guac

Dans The Economist daté du 28 Janvier 2018 est paru un article intitulé « Lack of Guac ». L’occasion de voir ce qui se passe sur le marché de l’avocat. Le marché de l’avocat est actuellement en ébullition de 0.5 kg par tête en 1989, la consommation aux Etats-Unis est désormais de 3.5 kg en 2016. Quel autre marché agricole de grande consommation peut se targuer d’avoir une consommation multipliée par 7 (!) en moins de 30 ans?
La demande est poussée par les vertus supposées de l’avocat, les changements de mode de consommation des protéines et pour certains même par l’impact des jolies photos d’avocat que l’on trouve partout sur Instagram. Cette hausse de la demande peut expliquer la hausse des prix observée de l’avocat passant de 34.45 dollars les 48 avocats en septembre 2016 à 83.75 $ les 48 avocats en septembre 2017. La poussée de la demande peut expliquer cette hausse de prix:

Reste cependant la question de savoir si l’offre est restée fixe sur cette période? L’observation montre qu’il l y a eu des feux en Californie, des tempêtes au Mexique et au Chili, des grèves de travailleurs au Mexique. Cela a engendré une forte baisse de l’offre: de moins 44% récolte en Californie, et de moins 20% au Mexique. Cette baisse des quantités disponibles d’avocat n’est pas compatible avec l’hypothèse de hausse de la demande, car dans ce cas les prix ET les quantités auraient du augmenter. C’est donc plus vraisemblablement sous l’effet de la baisse de l’offre et de l’augmentation de la demande que les prix ont flambé. Une illustration de ce double effet de ciseau est proposé sur l’animation suivante:

Enfin, pour finir en chanson:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *